LAURE-MEDIUM ON LINE

Présentation et conseils de Laure-Médium
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 SAM - Mon témoignage

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
ROMUALD
Membre confirmé(e)
Membre confirmé(e)


Masculin
Nombre de messages : 64
Age : 46
VILLE : FRANCE
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: SAM - Mon témoignage   Mer 7 Fév - 2:15

Bonjour à toutes, a tous,

Je peux biensur témoigner, comme tout le monde, mais c'est tellement long, en passant par la médiumnité, par l'ecriture automatique, par des signes, des coses vecues, vues et entendues, que si je me contente de mettre 5 ou 6 ligne ca sera vraiement du baclé.

C'est une sorte d'histoire, à l'image des régimes, "avant j'étais moche maintenant je suis un prince", "avant ma vie etait un enfer garce a tel truc ma vie est un bonheur", mais moi, il faut que je témoigne de facon, avant, pendant et après... Ca me parait compliqué evidement.

J'en ai deja laché des brides (déjà longue) en témoignages indirectement, que ce soit sur un forum que je ne fréquente plus, ou que ce soit sur le site de sam, ou même par ci par la.

Quand je parle de mes expériences vecues, j'ai eu droit en retour, a tous les sons de cloches possibles et imaginables assez facilement.

Ceux qui, comme moi, constate :
ah ben c'est tellement étonnant mais vrai qu'on ne peut pas douter, j'ai deja vecu ca pour un proche, je n'ai jamais eu recours a cela mais je sais que c'est vrai...etc etc etc...

Et pis les septiques, pire ! les anti spirituels
- mais tu petes les plombs mon pauvre garcon, ca fait combien de temps que tu n'as aps pris de vacances ?
- arrete avec des conneries y en a marre,
- mais biensur ! et moi je suis madame irma,
- t'as commencé le pétard depuis quand ??


Enfin voila, et si je raconte cette "fabuleuse" histoire, parce que pour moi, c'est un cadeau de voir et de vivre ce que j'ai vu, il faut le faire comprendre en détails car c'est un peu spécial, et a partir de là, il y a un gros voile sur le doute qui peut s'enlever.

Je suis saint de corps et d'esprits, je ne bois pas, je ne me drogue pas, je ne vois pas d'elephants roses passer dans ma pelouse, tout va bien, et pourtant.... Je n'ai pu que faire des constatations qui avait été prevue...

Par qui, comment et ou ? ca ne peut aps se lire en une ligne je suis désolé. Donc il va falloir que je me mette à mon clavier, et petit a petit, vous decouvrirez, meme pas un témignage, mais une histoire véridique, qui se poursyuit encore maintenant d'ailleurs.

Tout cela, je l'ai donc raconté par petit bout, a droite, a gauche, et même sur le site de sam, je n'ai jamais vraiement raconté tout ca, parce que c'est un site familiale, c'est un site amicale, et malgres que le apranormal y a été developpé, je ne pense pas que tout le monde a envie de lire ce qui sera marqué, cela pourrait contrairié, voir meme déranger, ceux qui refuse de croire a quoi que ce soit.

J'ai beau avoir chercher, j'ai failli trouvé sur un site qui m'a fortement decu d'ailleurs et que je ne nommerais pas, mais par contre, je crois que si il y a nun endroit ou je dois prendre le courage et le bonheur de raconter, c'est ici, sur celui de laure.

Voila pourquoi, tout ce morceaux de vie et d'apres vie, ca sera ici et pas ailleurs que je le raconterais.
Une sorte de reconnaissance envers Laure, qui a fait des révélations que je savais juste, et pas parce que certains points collait, non, parce que je savais que les lettres par exemples, était dictée par la bonne personne, vu que laure ne connaissait pas ma famille, ni mes amis, encore bien moins sam, et que j'ai connu laure apres le décès de sam, bien après de toutes facons. Cet ami m'a longtemps parlé de sa vie de sa mort, et quand il est décédé tout ce qu'il a dit s'est réalisé.

D'où la complexité du témoignage.

Donc je vais m'y mettre petit a petit comme l'oiseau qui fait son nid.

Romuald
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lephoque.com
IsaBleue
Invité



MessageSujet: Re: SAM - Mon témoignage   Mer 7 Fév - 12:03

Nous serons patient romu..... prends ton temps... on est là pour un bon bout de temps !Wink

J'en profite pour te remercier de ce si beau forum... merci pour tout ce que tu as déjà fais !!!!!!

je t'embrasse !
Revenir en haut Aller en bas
Leila
Membre confirmé(e)
Membre confirmé(e)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 117
Age : 33
VILLE : À l'abri des étoiles, Suisse
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: SAM - Mon témoignage   Mer 7 Fév - 22:39

Ah ça c'est sûr Isa, pour un loooooong bout de temps ! cheers

Prends ton temps Romu, mais pas trop car j'ai hâte de tout lire Embarassed
hihihi

Gros gros ziboux à toi
⭐
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ROMUALD
Membre confirmé(e)
Membre confirmé(e)


Masculin
Nombre de messages : 64
Age : 46
VILLE : FRANCE
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: SAM - Mon témoignage   Jeu 8 Fév - 3:48

Je vais quand meme me lancer sinon, je commencerais jamais.

Tout d'abord, si je raconte tout, c'est parce que part les sites de sam surtotu l'officiel et le forum, c'est devenu un peu un personnage publique du web.
Et que c'est un sacré pieds de nez, car en dernier, il a été laissé pour compte, et la, il a éclaté sur le net.
Ma propre mère me dit même, il aura jamais autant fait parler de lui le pauvre...

Donc je me dois de commencer, ce que je n'ai pas dit ailleurs, ni meme sur ses propres sites.
C'est tellement enorme, que sur le site officiel, ca aurait très mal passé auprès des visiteurs, et je crois qu'ici, c'est l'endroit idéale pour raconte, ce qu'on peut dire "son histoire" qui n'est pas terminé d'ailleurs parce qu'elle continue petit a petit...

donc je me lance.


Dernière édition par le Jeu 8 Fév - 4:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lephoque.com
ROMUALD
Membre confirmé(e)
Membre confirmé(e)


Masculin
Nombre de messages : 64
Age : 46
VILLE : FRANCE
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: SAM - Mon témoignage   Jeu 8 Fév - 4:02

Pour bien faire comprendre "son histoire" i faut remonter avvant le décès de sam, quelques années avant, sinon la suite ne serait pas comprise.

J'ai connu sam, début des années 90's c'était un ami, avec une peche et en entrain plutot hallucinant, on s'est vu puis il y a du des passages ou il n'y avait plus de contact jusqu'au jour ou il m'a appeler au telephone, a savoir début 2002, pour me demander si je voulais faire ma vie avec lui... (au passage pour ceux qui ne frequente pas le site de sam, lui et moi sommes homo, vous avez deja appris quelques choses mais sans importance lol)

Moi qui louchait sur ce bogosse depuis le début, sans jamais rien dire, c'est aps mon genre de faire le premier pas, j'ai dit oui sous certaines conditions. en autre, laisser un peu al bouteille de cote, aprce qu'un peu trop bon vivant a mon gout...
Il était tres farceur, tres bordlique a l'époque, c'était même trop aussi. le genre a enlever la bobine de mon télécopieur et mettre un saucisse de strasbourg a la place du papier pour em faire hurler mais passons, ca donne déjà l'esprit de la personne.

Alors j'y suis aller, vivre a bar le duc, où j'ai pris un appartement, peu de temps apres, sur le meme palier que lui la pote juste en face, un appartement identique, mais disposé a l'inverse.
Quand je suis arrivé la bas, je me suis appercu très vite que c'était plus la meme personne que j'avais connu auparavant.
Son assemblée de copain, qu'ils rincaient tout le temps n'étaient plus très present, sam est issu d'une famille aisée, dont je grand père lui donner de l'argent a tout bout de champ, mais des sommes faramineuses, qu'ils depensaient en conneries avec les copains, mais, quelques années avant que j'arrive, le grand père étant décédé, la grand mère avait gentillement coupé les vivre pour faire redescendre sam sur terre (si je puis dire).
Il l'a mal vecu, parce qu'il a vite fait le point quand sans argents, il se retrouvait seul et que son amitié pour autrui ne comptait aps, mais que seul son portefeuille attirait les gogo comme des mouches.

C'est un sam seul que j'ai découvert, depressif, alcoolique, mais je suis resté quand meme, sachant que ca n'allait aas etre rose tout les jours.

parce qu'il n'avait plus d'amis, certes, mais cote famille, son père comme sa mere s'en est détachée a l'age de 4 ans et demi, et seul les grand parents ont veillé sur lui. Conclusion, mise a aprt, sa grand mere, moi et ma famille, c'est le vide total a donner le vertige.

Un médecin débile l'avait mis en consultation de jour dans un hopital psy, avec un accarnement therapeutique incroyable.
J'ai fait de spieds et desmains pour qu'il sorte de la dedans, je suis devenu tres vite la bete noire de ce psy completement fou, pour le faire atterir chez un psy deja plus humain ou son traitement était moins allourdi, deja, il se sentait un peu mieux.
C'est la que je me suis rendu compte que si je croyais avoir trouvé un petit copain, lui par contre, il me vénéré certes, mais comme un grand frere. j'ai vite compris qu'il m'avait demandé ca comme dernier bouée de secour mais, je m'en foutais, j'etais avec lui, le reste m'était complétement égale.

J'ai toujours eu des rapports tres bons avec la grand mère qui en est venu a me considéré comme son propre petit fils.

petit a petit il y a eu des hauts et des bas, et c'est en fin 2003 que le tableau s'est assombrit. Il etait usé, il faisait des crises d'epidepsie a repetition, c'ests imple, j'aurias pu avoir une ligne directe avec le centre 15, tellement j'ai eu besoin du samu et des pompiers chez moi.

l'avant derniere crise, m'a fait une peur incroyable, il a été embarqué en coquille, mais dans un état de légume, le samu avait eu très peur ce jour la, et moi, inutile d'en parler. j'ia apssé 48h a ne plus vivre, il ne se reveilait pas. alors que normalement, il revenait a lui deux heures après son arrivée a l'hopital.
l'hoital était a 300 metres de chez moi, ca rendait les aller retour plutot rapide, mais... lui, j'avais l'impression qu'il se laisser de plus en plus aller. puis c'est au bout de 50h qu'il s'est reveilé, plutot sonné, et que l'hopital m'a appeler pour me dire qu'il sortirait 12h apres, le temps de faire quelques examins, c'était devenu tellement al routine de le voir arrivé au urgence qu'il ne faisait meme plus trop attention (c'est affreux ce que je dis, et pourtant c'est veridique).

Ensuite j'ai eu une discution assez poussé avec lui, le jour ou j'ia appris qu'un jeune de 21 ans que je connaissais de voisinage chez mes parents étaient décédé d'une crise d'epidepsie a cause de la chute, car la crise est aps mortel, mais la chute peut l'etre.

(j'essais de faire bref quand meme car je pense que c la suite qui vous interesse)

et ce jour la.... j'ai fais la betise de lui dire "ne me fais jamais un coup pareil, je ne m'en remettrais pas" et c'est la que tout s'est déclencher.

Il a commencé a me dire, que je pouvais quand meme trouver mieux que lui, que je devrais repartir sur nancy, et voyant qu'a la longue ca ne prenait pas, c'est la qu'il a commencé à me dire des choses que je prenais pas pour des décuites ou des idées a cause de l'alcool...
Il a commencé par me montrer que le rideau bougeait les soirs a 23h précise chez la grand mère, a me dire que son papy était dans la maison, qu'il le sentait, qu'il serait mieux au paradis que sur terre...
que le paradis ne pouvait qu'existait car l'enfer c'etait sur terre ailleurs ca pouvait pas etre pire mais que mieux...

et moi toujiours furax, d'entendre ses conneries, je lui disais toujours, en parlant de son grand père qui était un homme d'une poigne de fer, decideur, et qu'il ne vallait mieux aps contrarié, il était dur avec tout el monde sauf avec sam. je lui disais ca " tu veux que ej te dise, j'espere que le jour que tu iras dans ton foutu paradis, le papy sera la pour te coller un bon coup de botte dans le cul pour toutes les conneries que tu fais et que tu dis maintenant !", ca c'est deja a retenir pour la suite.

Ensuite, je lui disais, 'oui mais arrete avec ton paradis, tu sais aps si ca existe etc... nous me fait chier avec tes conneires" et sans cesse, c'était des debats pendant des heures, et je lui disait que je ne croyais que ce que je voyais, et que ne pouvant pas avoir un aller retour mais un aller simple, j'etias aps pressé d'aller voir.

C'est ce jour la qu'il a eu l'idée plutot farfelus de me dire "tu sais pas quoi ? le premier arrivée fait signe a l'autre" et la je suis un peu resté perplexe, et il a ajouté, de toutes facons c'est moi qui y sera le premier. (ca aussi a retenir pour la suite)

quand il buvait il buvait de la vodka, mais, quand il s'y mettait il etait capable de sifflet la bouteille de la journée.

entre nous, on avai un ssurnom pour toutes les personnes que l'on connaissait, mais surtout, jamais dit en publique, la mamie, je me plaisait a l'appeler la reine mere, tellement elle regnait sur la famille, le grand pere, c'était devenu la botte... etc...

Il m'avait dit un jour, peut de temps avant que je pique a crise et que je parte, si un jour je suis plus la, si quelqu'un te fait passer des messages, soit pas buté et prends les ! tu n'y crois aps, mais je te prouverais que j'ai raison, tu verras.

un peu habitué a son speach j'avais repondu, je le ferais peut etre une fois, mais je te previens que si c'est medium tu plutot interet a faire des etincelles pour que j'y crois sinon il va falloir courir vite pour que j'ecoute une seconde fois ! c'etait sellon mon humeur un sujet qui me faisait rire, ou qui me faisait gueuler, ca dependait...

Et je crois que de tout ce qu'il avait dit sur ce genre de sujet, ce qui m'a vraiement frappé d'ailleurs, c'était "tu verras, de mon vivant tout le monde s'en fou de moi, personne ne m'ecoute, mais quand je serias plus la, tu vas entendre parler de moi et crois moi, si tu m'aides en ce moment et que je ne peux t'aider, meme mort, je ne te lacherais aps d'une basquette"

ca, j'avais tellement était surpris, que j'ai pas oublier, c'est comme si c'était hier en fait...

Apres il m'a tellement poussé a bout, que je suis parti, il me téléphonait 10 fois de la journée quand c'était aps la nuit, je voyais tres bien que j'étais parti il était content pas pas content a la fois.
il allait voir un généraliste que je connaissais, puisque c'était mon médecin traitant quand je vivais la bas. un jour tout etait rose, le lendemain tout etait noir.

Régulierement, je faisais un tour la bas, soit de deux jours ou juste al ournée pour le voir,n et chaques fois, c'était les pleures quand je partais mais il ne fallait pas rester. J'etais a peine sorti du parking que mon portbale sonnait pour me tenir le crachoir sur les 150 km qui separait son appart du miens.

Au fur et a mesure du temps qui passait, le voyant toujours depressif et de plus en plus, je suis aller faire un aller retour, mais cette fois pas chez lui, mais chez son medecin traitant, une femme, le genre de femme a pas se laisser faire, le feeling passait plutot bien, je me suis inventé une gripette et j'y suis allée. Et elle m'a laissé entendre que c'était un grand malade mais qu'elle ne pouvait m'en dire plus...

Grand malade, ejs avais qu'il etait vraiement depressif, qu'il en rajouté quelques fois meme pour me faire courir la bas... mais bon...

une fois par téléphone, il m'avait encore parler, de mort de vie apres la mort, etc, et il m'avait dit sur un coup de colere, tu as des photos de moi toi, alors si on t'en demande, un jour ou je serais plus la, fait les trainer, languir, je veux qu'ils comprennent ce que c'est, d'attendre des visite quadn elles viennent jamais ! ne donne aps de suite...

Ah il fallait vraiement etre bien accroché les jours de deprime parce que... on entendait que ca, enfin j'entendais que ca, vu qu'il n'appelait plus que moi ou vis et versa en dernier...

Et puis il y a eu mon petit copain du moment, que j'ai connu en novembre 2004, quand il a su que j'avais quelqu'un, c'est a peine s'il aurait pas trouver la bonne idée d'arroser ca tellement il etait heureux, je comprenais pas bien pourquoi lui etait aussi heureux que ca... ca le concernait moyennement quand meme.
Alors apres plus de cesse, il fallait qu'il le voit que je lui présente etc...
lui qui d'ordinaire, faisait de la bouffe vite fait et encore, quand il la faisait, il nousa vait dit de venir, manger un dimanche a midi, chose qui m'avait surpris, et je lui avais quand meme dit a ce petit copain, tu sais, sam est bordelique et sous traitement, ne soit aps trop etonné de voir comment tu vas le voir.

Mais alors je suis resté bouche baie a l'arrivée, il était mieux que d'habitude a mettre les petits plats dans les grands a son niveau biensur, j'ai prestexté une connerie, pour sortir et les laisser tout els deux une demi heure, et je suis revenu, ca parlait bien etc...
Ca 'avai fait plaisir de voir comment il s'etait demener, a etre bien ce jour la et faire tout ca.

peut de temps apres, il a commencé a me dire, tu dois rester avec lui il est super ce gars, tu as de la chance, maintenant je peux dormir tranquille, tu es aps seul, et je l'aime bien lui.

Il ets vrai qu'il y en avait plus que pour le petit copain, et ceci et cela, et il avait toujours raison et j'avais tord, enfin bref, ca frisait quand meme des questions etranges dans ma tete. je situais pas tres bien ce qui se passait, lui était encore seul et il avait pris une grosse bouffée d'air frais d'un coup, enfin j'etais plutot content de voir ca.

Ensuite, le harcellement comme j'appel ca a commencer... il fallait a tout pris que je me mette en appartement avec lui et non pas chacun chez ses parents, que je devais aps perdre de temps que le temps etait precieux, mais moi, je savais aps trop si j'en avais enve de cette vie commune au depart et le copain non plus d'ailleurs. Ouh mais pas content le sam, qui gueulait, oui si j'avais une baguette magique je te magouillerais ca fissa moi tu verrais tiens.

Puis il s'ets fait un jour, poinardé le entre devant soin immeuble, aussitot j'ai ete alrté j'ia sauté dans le premier train, il avait une plaie pas tres profonde, mais je me suis dit attention danger, la, il peut pas rester seul, on va encore essayer de profiter de ce qu'il lui reste, effectivement j'ia su qu'on avait voulu lui piquer son portable et que comme il resistait, il avait sorti son couteau et l'avais foutu directe dans le ventre.

Moi qui aimait aps faire des frayeur a la mamie, je l'ai appeler ce jour la, en lui disant, ca peut plus durée comme ca, il a pris un coup de couteau, vous devriez le prendre chez vous un peu, ca lui ferait aps de mal, chez vous c'est une forteresse, il risque rien.
Tout ce que je dis a toujours ete pris par la mamie comme parole d'evangile donc j'ai lui ai fait faire son baluchon, et direction chez la mamie, appartement fermer a double tour chez lui.

c'était en mars 2005, et la, il y retournera plus jamais chez lui, mais je ne le sais encore pas.

La il commence a devenir un soutien pour moi, par telephone et quand j'y vais, parce que j'accumule les emmerdes coups sur coups...
j'ai eu la total, aussi bien adminsitrative que pecuniere que travail enfin vraiement al totale dans le genre des emmerdes.
Toujours voulant m'aider sans pouvoir, ben il ecoutait ce que je disais, aprce que, je ne pouvais pas dire ca, vider mon sac, me soulager, avec quelqu'un d'uatre, c'était pas possible. Il était du genre a écouté et rester calme sans se meler d'intervenir comme aurait fait n'importe qui,n a foncer et ruer dans les brrancard a vouloir me defendre, comme l'aurais fait n'importe qui, mon copain comme mes aprents, je ne voulais surtout pas qu'on reagisse mais qu'on m'ecoute, j'avais besoin de me soulager en parlant, j'avais ete une sorte de psy aussi pour lui, il me rendait la monnaie et il etait content parce qu'il voyait qu'il était utile et pas le contraire comme il le croyait.

Il aurait bien voulu m'aider, mais comme je savais qu'a son niveua il ne pouvait rien faire, je parlais en confience, d'ailleurs, il a toujours eu la langue assez pendue, mais quand on se disait des choses entre nous, ou des choses disons a ne pas repeter, il savait se taire.
Tout le monde l'a pris pour une grande gueule qui aurait fait battre des battres des montagnes, je peux crier haut et fort que c'est faux. sa grande gueule servait a gueuler je suis al et vous m'oublier, mais avec moi, c'était quand meme l'inverse meme si c'était aps toujours un saint ! il avait comme tout le monde ses qualités et ses defauts, d'ailleurs, apres avoir vu un documentaire sur alice saptrich dans un bonus de DVD d'un film ou elle avait le role principal, elle disait quelque chose qu'il reprenait tres souvent "aimez tel que je suis, avec mes petites qualites et mes gros défauts" il l'a dit souvent apres ca. lol


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lephoque.com
ROMUALD
Membre confirmé(e)
Membre confirmé(e)


Masculin
Nombre de messages : 64
Age : 46
VILLE : FRANCE
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: SAM - Mon témoignage   Jeu 8 Fév - 5:12

d'ailleurs les derniers mot qu'il aura entendu de sa demi soeur un moiis avant au téléphone, c'était assez parlant, j'etais la, même la maie qui entendait puisqu'il avait l'habitude de branché le haut parleur lui avait dit "en voila marre raccroche moi ca et laisse la pour ce qu'elle est une conne" elle lui a dit pour dernier mot "je n'ia rien a foutre de tes conneries de pd alcoolique alors va chier" etc... et je n'en rahjoute pas.
sa mere, qu'il ne voyait plus depuis des lustres, son pere quasi inexistant, en trois ans que j'ai ete la bas, si je l'ai ai vu enchangé quatre phrases c'est le maximum, son pere ne l'a jamais vu, il devait etre transparents ou quelque chose comme ca, parce qu'il se croisait chez la mamie, mais rien le mur du silence.
Et il falait pourtant aps dire du aml de sa mere ou de son pere, parce que la, il defandait ses racines et si on disait du aml de la grand mere, alors la, il valait mieux decamper vite fait.

finalement, je crois, que je suis un des seul, a l'avoir compris tel qu'il etait, c'est plutot moche quand meme pour un etre humain, enfn bref...

c'est peut etre pour ca que je l'ai toujours defendu et surprotegé, plier a se smoindres caprices, aller savoir, moi j'en sais rien.

et puis la vie coulait toute seule, plutot relax d'ailleurs pour lui, un mercredi ver sla fin aout 2005, on a passer tout la nuit au telephone, a rigolé, pas une parole plus haute que l'autre, je me rappel avoir commencer a 23h et j'ai rraccroché a 4h du matin, j'ia aps vu le tmeps apssé, et la, pas d'histoire de paradis aps de conneries du genre, enfin vraiement on avait bien rit, sauf le moment ou il a recommancé avec ma foutue vie commune que je devrais faire, et a 4h du amtin, j'étais crevé, et je lui ai dit que je le rappelerias pas avant le surlendemain j'avais des journées chargés et j'etais vraiement sur les rotules comme on dit... on s'ets dit bonsoir, et tout le monde au lit.

le lendemain, il n'y a aps eu de coup de fil, comme prevu, c'est que le surlendemain matin, que je me suis levé a 8h du matin ayant mal dormi, que j'ai entendu le telephone de ma mere sonner.
je ne repond jamais sur sa ligne pour le peu que je tombe sur un membre de la famille qui m'a pas vu depuis un moment je suis cuis, donc je regarde, juste quel nom s'affiche, et c tout.
moi je recevais mes coups de fil sur ma ligne de ma chambre, et donc je regarde le telephone (j'en ai la chair de poule rien que d'y penser c'est terrible ca) et sur le telephone je vois "MAMIE". la mamie a 8h du matin et sur la ligne de ma mere !!
j'ai senti que je me glacais.... ma mere qui décroche, moi j'aurais pas pu, c'était pas normal, elle appel jamais ma mere, plutot moi, c'est sur, y a quelque chose qyui tourne aps rond.
et j'entends ma mere dire "ah bon ? mais c'est arrivée quand ?" la je vous assure c'est un moment ou parait un an, vous savez plus quoi faire quoi dire, et vous savez pas vous savez rien, et d'ialleurs vous entendez rien. et ma mere vient me voir la tete bien blanche, et je lui dit "il est mort ?", j'ia penser a sa de suite, et c'est la qu'elle me dit, non il est hospitalisé dans un était critique il est dans le coma, et dans un coma profond.

A ce moment al, j'ai su que c'etait erminé, l'occasion était trop belle pour lui, la perche tendu il se laisserait mourir, ca c'etait clair comme de l'eau de roche, n'importe qui se bat dans le coma pour survivre mais lui, la, c'etait son heure, je dirais meme sa victoire !

enfin pour le jour al, c'etait coma profond a suivre et j'ia decide que j'allais y aller pour lui parler, parait qu'il entend quand meme dans le coma ce qu'on leur dit, et la mamie a dit le soir a ma mere, elle ne pouvait aps me parler, dite lui qu'il viennent pas, il va etre retourné, iul a fait deux attaques cerebrals, une ambolie pulmonaire, la, il reste deux solutions a son niveau soit il retsera handicapé a l'état de legume a vie, ou il meurt...
j'étais dans un état de tristesse de revolte et de colere, c'était pas le moment de me chercher la...
moi qui ai des probleme de colonne vertebrale qui me font mal pas possible, avec des nerfs qui se coince dedans, c'etait vraiement le ponpon, j'avais un mal de chien aps posisble en plus... j'ai eu du mal de dormir cette nuit la. je me suis endormi avec bien du mal a 5h du amtin a revoir tout defilé dans ma tete...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lephoque.com
ROMUALD
Membre confirmé(e)
Membre confirmé(e)


Masculin
Nombre de messages : 64
Age : 46
VILLE : FRANCE
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: SAM - Mon témoignage   Jeu 8 Fév - 5:20

C'ets le lendemain matin a 9h petante que je suis me suis reveillé en sursaut, mais alors, plus un mal de dos, j'etais leger comme une plume, zen, comme jamais. je suis descendu, j'ai demandé a ma mere les nouvelle, et elle me dit, y en a pas.
ca m'a paru bizard qu'elle n'ai aps appeler pour donner des nouvelles, et j'en avais marre d'attendre et attendre encore.
j'ia trainer jusqu'a 9h30 et puis je me suis dit en partant chercher quelque chose a la poste, tant pis, elle ose aps me aprler, mais j'appel quand meme.

alors je l'ai appeler la mamie, en essayant de garder le sourire forcement, parce que 80 ans mamie quand meme.
et elle repond, et je lui demande alors, comment ca va mamie ?
et la elle me dit, oh ca va pas fort du tout du tout mon pauvre romuald.

j'ia aps eu el temps de continuer et elle me dit "il y a plus de samuel depuis ce matin 9h". le blanc immédiat, puis apres elle m'a parlé de tout ce qui s'etait apssé a l'hopital et que la qu'elle veuille ou aps je debarquais le lendemain.

j'avias mal pour moi, ceux qui reste cmme on dit, mais j'etais content pour lui, c'était fini terminé, la souffrance, c'était du passé, il était ou il voulait etre, et je pouvais aps egoistement en vouloir a qui que ce soit. meme si on veut tout savoir et hurler apres tout le monde, alors j'ai miius mon eptit chagrin sous mon moiuchoir et pis je suis aprti la bas.
en plus il est décédé un jeudi et l'enterrement etait le samedi amtin et pour le comble de l'histoire, ce que je savais pas, c'est que sans que je le sache, la nuit meme, il avait été transporté de bar le duc a nancy en helico du samu, et il est venu mourir a 16km de chez moi.
ca fait quand meme tres drole quand vous savez ca... alors qu'il etait a 150 km pour moi. il avait quand meme fini tres proche de moi sans meme le vouloir. je sais pas, j'ai vu ce jour la comme un aurevoir quelque choise comme ca, ca m'avait apaisé d'ailleurs.

c'est con mais c'est comme ca.

donc, mon copain, nous avez emmener a bar le duc chez la mamie le jeudi meme, parce que la mamie est moi, etions es seul a connaitre se spapiers et tout ce quis e apsse dnas les cas la, pendant que ca chere mere avait deja preparé la messe et tout le tralala de tappe a l'oeil qu'on fait dans ces ca, la, ce qui me faisait le plus peur, c'était la messe, les conneries qui allait etre dite et qui serait toute fausse autant sur sa famille que sur lui, dans les enterrement c'est toujours des conneries les sermons.
c'est toujours pauuvre famille vous qui avez perdu un saint en resumé, ca me demonte a chaques fois, et je pensais deja, avoir perdu quoi ? mais il aurait pubfaire cette messe avant il avait deja tout perdu bien avant sa mort cote famille alors...

la revolte commenceait deja, mais bon, c'etait encore un maiuvais moment a passé, a voir les larmes de crocodiles comme il disait... il aurait pu foutre la zizanie a son enterrement il l'aurait, et pourtant...

Déjà, fallair prevenir ses amis, soit disant amis, la mamie savait pas tout ca, qu'il avait plus grand monde, mais elle m'avait dit, voila son portbale prevenez les quand meme.. donc moi qui les connaissait avec la rancoeur, j'ai pas appeler, j'ia envoyer un sms a toute la liste du repertoire qui disait, "c'est romuald, je suis désolé de vous apprendre que samuel est décédé hier et qu'il sera inhumé samedi", la dessus j'ia recu une foule de reponse plus conne les unes que les autres sur le coup du genre, arrete de faire le con sam etc... seul deux on cru immédiatement a ca, parce qu'il avait aprlé avec lui peut de temps avant.

et alors, ces stupides questions : il ets mort du sida ? il s'est suicidé ? il ets mort d'une syrose ? mais alors qu'est ce qu'ona envie de renter dans le tas !

alors que c'etait rien de tout ca. le bruit courait deja en ville qu'il s'était noyer dans la baignoire chez al grand mere et que c'etait etrange qu'elle n'ai rien vu.... c'était le comble !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lephoque.com
ROMUALD
Membre confirmé(e)
Membre confirmé(e)


Masculin
Nombre de messages : 64
Age : 46
VILLE : FRANCE
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: SAM - Mon témoignage   Jeu 8 Fév - 5:32

Il était a peine mort que ca jazé deja dans les chaumiere a bar le duc, pourtant c'est aps un bled paumé c'est quand meme la préfecture de la meuse, mais ca parler severe !
tout etait dit et n'importe quoi et biensur n'importe ou. En deux jours on a parlé dplus de lui que dans les deux dernieres années écoulées, deja, ca m'a donné un petit sourire en coin, ca m'a fait repenser a ce qui était encore a ce moment la des conneries. comme dit au dessus, qu'on parlerait plus de lui mort que vivant.

J'ai omis un petit detail qui m'avait pourtant frappé, le soir de sa mort, instintivement, j'ai pris mon pc, et j'ia voulu imprimé des photo de lui, pour la mamie qui en avait deja, et quelques unes pour qu'elle els donnes a qui elle voulait, en format A4 et 10x15, et c'est deja a ce moment la que j'aurais du comprendre que c'etait pas clair.

mon imprimante de travail, laser a jet d'encre, a commencer a imprimé la premiere photo en A4 que je destinais a la mamie, et mais par contre, pour la suivante, elle s'est arreter a la hauteur de son nez, et elle s'est bloqué, sans raison, je ne pouvais plus me servir de l'imprimante pour quoi que ce soit, j'ai tout fait, dernaché rebranché, rebooter le pc, etc, pendant deux heures d'agacement aprce que je n'iame aps les machine qui me resiste, rien a faire, je suis parti a bar le duc, avec une photo de son voisage coincé dans la machine a la hauteur du nez. (j'avias oublkié ca n passant...)

c'est pareil, ca me rappeler les conneries ou il disait de faire languir tout el monde pour les photos, etc... sur le coup je trouvais ca marrant d'ailleurs... disons que ca me plaisait sans plus, sans croire a quoi que ce soit, tout en trouvant ca bizard.

une sensation d'amusement, de bizarrerie et de non reponse...
le fait que ca jaze ca continuer encore plus. et c vrai qu'on entendait parler de lui un peu bcp meme.

(il se peut que quelques details jusque la, m'echappe dnas mon temoignage, mais comme c'est des details d'avant, vous pouvez completer ca, en allant voir son site officiel
http://www.lamemoiredesam.com
pour bien comprendre comme il était finalement) sur la photo avatar il a la chemise orange, la mauve c moi.

donc, la veille de l'enterrement, j'etais chez la mamie avec ma mere, on devait rester la et dormir la jusqu'au dimanche soir. Pour moi, chse incroyable, je n'ai pas voulu aller dormir ailleurs que dans sa chambre "que la mamie appel encore -votre chambre- et ca peut quand meme etre des fois genant devant mon copain, mais venant d'elle, c un temoignage de grande affection.

En dernier temps, il suportait plus al chaleur il disait qu'il avait dumal de respirait donc la brave mamie avait fait installer la clim dans sa chambre, donc ce soir la, il fasait tres chaud, la mamie etait couché il devait etre une heure du amtin, ma mere etait dans une chambre a l'etage et moi tout seul dans la chambre a tourné en rond, a regarder de ci de la, comme si je voulais trouver quelque chose, mais je ne savais pas quoi.
j'ia mis la clim en route, je me suis couché en allumant une bougie, il etai t dingue des bougies y en avait partout, j'en etait venu a dire tu finiras par foutre le feu a la barraque avec tes conneries. il avait quand meme l'inscoucience d'un gosse des fois...
la bougie sur la table de nuit, lumiere eteinte et son portable poser sur la table de nuit, je suyis resté regarder le plafond une bonne heure avant d'eteindre la bougie et de me retourner dans le lit pour essayer de dormir.

je me suis mis a lui aprler dnas ma tete, comme ferait n'importe qui, sur des trucs, qu'il avait raison que ca aprlait de lui, et que je pouvais aps donnerd e photos aprce que mon imprimante etait en panne etc...

Et c'est a ce moment precis, que tout a commencé a se mettre en route pas a pas, tres bien nuancer, a me menager mais a m'ouvrir les yeux, c'est la que j'ai eu les premiers vraies signes, des ignes qu'on ne peut pas laisser dans le doute, une facon de faire qu'on ne peut que voir et constater finalement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lephoque.com
IsaBleue
Invité



MessageSujet: Re: SAM - Mon témoignage   Jeu 8 Fév - 12:23

merci romu de tout ce que tu nous as déjà livré !!!
j'attend la suite avec patience !!!!
je t'embrasse
Revenir en haut Aller en bas
ROMUALD
Membre confirmé(e)
Membre confirmé(e)


Masculin
Nombre de messages : 64
Age : 46
VILLE : FRANCE
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: SAM - Mon témoignage   Jeu 8 Fév - 22:44

Comme je dis a certaines personnes, si quelques choses vous chiffonnes, ou que je m'explique mal, vous pouvez le le dire ici, j'expliserais un peu mieux.

romu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lephoque.com
Murielle
fidele
fidele
avatar

Féminin
Nombre de messages : 32
Age : 59
VILLE : Wendake
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: SAM - Mon témoignage   Jeu 8 Fév - 23:01

merci Romu
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leila
Membre confirmé(e)
Membre confirmé(e)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 117
Age : 33
VILLE : À l'abri des étoiles, Suisse
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: SAM - Mon témoignage   Jeu 8 Fév - 23:27

Merci Romu, c'est très émouvant de lire le début de ton témoignage... on se donne rendez vous pour la suite ⭐

Gros bisous
Merci à toi et merci Sam...

flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laure-Medium
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 149
Age : 59
VILLE : st dizier
Date d'inscription : 27/01/2007

MessageSujet: Re: SAM - Mon témoignage   Ven 9 Fév - 11:47

merci Romu meme si je connais une grande partie de l'histoire et beaucoup plus tout ce qui va suivre je decouvre aussi d'autres facettes de sam...et je pense que tu ne m'en voudras pas si je dis que en meme temps que tu ecrivais ton témoignage tu avais de ton cote le telephone qui grésillait sans arret et moi de mon cote une odeur de gateau au chocolat juste devant mon ordi...Sam etant grand amateur de chocolat comme tu me l'as appris a ce moment la...bonne blague d'ailleurs hein Sam d'envoyer cette odeur a quelqu'un qui essaye de surveiller son alimentation !
bisous a bientot pour la suite...

_________________
Accepter le passé, s'engager dans le présent et croire en l'avenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
miltraide
fidele
fidele
avatar

Féminin
Nombre de messages : 27
Age : 66
VILLE : gaia
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: SAM - Mon témoignage   Ven 9 Fév - 16:38

Merci SAM, pour ce témoignage a travers lequel je perçois quelqu'un qui me ressemble un peu gentil aimable serviable mais qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et qui ne laisse personne mener sa vie a sa place!!bravo
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ROMUALD
Membre confirmé(e)
Membre confirmé(e)


Masculin
Nombre de messages : 64
Age : 46
VILLE : FRANCE
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: SAM - Mon témoignage   Sam 10 Fév - 15:39

Laure-Medium a écrit:
merci Romu meme si je connais une grande partie de l'histoire et beaucoup plus tout ce qui va suivre je decouvre aussi d'autres facettes de sam...et je pense que tu ne m'en voudras pas si je dis que en meme temps que tu ecrivais ton témoignage tu avais de ton cote le telephone qui grésillait sans arret et moi de mon cote une odeur de gateau au chocolat juste devant mon ordi...Sam etant grand amateur de chocolat comme tu me l'as appris a ce moment la...bonne blague d'ailleurs hein Sam d'envoyer cette odeur a quelqu'un qui essaye de surveiller son alimentation !
bisous a bientot pour la suite...

Non je ne t'en veux pas, ca serait faux j'aurais deja hurler (lol), le telephone n'a fait que gresillé dans mes enceintes, et tu sentait le chocolat, qu'il mangeait sans cesse, c'était d'ailleurs la dernière chose qu'il a écrit sur une lettre que j'ai recu après décès en rengeant son appartement, elle m'était destinée mais pas postée. Donc je l'ai lu, d'ailleurs elle est sur son site web "rubrique l'apres sam" je l'ai mise en ligne.
Et pour le portable c'était vraiement un phanatique du téléphone envers moi, donc, ca ne m'etonne meme pas. mais vous aller voir la suite...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lephoque.com
ROMUALD
Membre confirmé(e)
Membre confirmé(e)


Masculin
Nombre de messages : 64
Age : 46
VILLE : FRANCE
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: SAM - Mon témoignage   Sam 10 Fév - 18:50

Donc je vais reprendre mon témoignage.

J'ai donc posé le portable de sam, sur la table de nuit, un sony erickson. une marque que je lui avais déconseillé, car il savait tres bien telephoné mais pour faire fonctionner ou programmer un portable c'etait moi qui devait le faire, et c'est une des marques ou je n'y comprends rien.

C'est en regardant le plafond, que j'ia vu toute la chambre s'éclairer, j'ai tout d'abord cru que la mamie s'était relevée et entrait dans la chambre mais pas du tout. Le portable qui était sur la table de nuit s'était allumé et restait allumé (alors qu'iil doit se mettre au repos 30 secondes après), sur le coup, j'ai trouvé ca surprenant et je me suis retourner, c'est quand je me suis rendu compte que le portable etait encore en train d'éclairé la chambre au bout de 5 mns, que j'ai commencé a me poser des questions.

aucun appel étant arrivée, aucun SMS étant arrivés non plus, il n'était pas en recharge, donc aucune raison qu'il s'allume a la base, et surtout qu'il reste allumé donc j'ai regardé le portable et c'etait la marque du mobile "erickksson" qui était la, et impossible d'arreter la lumiere... j'ai donc appuyer sur le bouton rouge pour l'eteindre, le telephone n'a pas fait de resistance il s'est eteint".

Puis deux minutes apres, voila que ca recommence, alors que ca n'est aps possible, et la, deja une surprise, ce n'etait plus le fond d'ecran du fabricant, mais la photo de sam en fond d'ecran. d'ou elle venait ? mystere. puis il s'est mis a s'eteindre et s'allumé quand je l'avais dans les mains a une vitesse assez rapide.
Toujours dans le doute, j'ai ricané, en me disant "et si il avait raison ? si il y avait quelques choses après... et j'ia dit a voix haute, tu es dans le coin ??" et la le telephone a clignoté deux fois... sur le coup, j'ia aps paniqué, ca paraissait tellement ncroyable que je me suis dit, bon tu es en train de devenir bargeot... et sur le coup de l'excitation, je n'arrivais plus a dormir, et je pensais tres haut, "ben parle moi si tu as quelque chose a dire" tjrs sans trop y croire et j'avais le portable dans les mains. alors je bricolais je faisais descendre la liste du repertoire sans trop regarder, et j'entends stupefait sa voix dire "Romuald"... Alors la, je savsi plus trop, j'ai tout laché, et j'ai ensuite regardé de plus près, quand je faisais passer le repertoire sur mon nom, sa voix disait romuald, alors qu'il ne le faisait pas la veille...

La j'ai commencé a douté mais de plus en plus, ca commencait a faire des coeincidences assez surprenantes.

Des petits détails comme ca se sont multiplié, et c'est deja a la messe que je me suis rendu compte que quelque chose clochait, car le sermon du pretre, 'était aps les conneries dont je m'attends, ces conneries perpetuelles dans ces conditions la, mais ca faisit tres rendemant de compte, comme si c'est lui meme qui avait ecrit son sermon. Les personnes a qui il en voulait en ont pris plein la gueule, et certaines personnes qu'il aimait enormement, ont eu un fou rire en pleine messe. Meme des pettes secs comme je les appels qui ne comprenaient pas ce qu'ils leur arrivé et qui était tres tres genés de leur attitude.

Et c'est a partir de ce moment la que j'ia commencé serieusement a croire a ce qu'il m'avait raconté avant, tout tournait dans ma tete, je revoyait toutes ces scenes ou il me faisait la moral en fin de compte sur le paradis etc...

Le lendemain la mamie, quand elle s'est levée, m'a demandé qui avait été dans le fauteuil du papy, ou personne n'allait jamais, le coussin etait relevé comme si quelqu'un y avait passé la nuit, 3 personnes dals la maison, la mamie, ma mere et moi. personne n'y avait été, il était mal placé de toutes facons pour y acceder, et le coussin, était bien relevé, et de surcroit, personne n'avait été dans le sejour. pour ne pas effrayé la mamie, j'ia dit que j'y avais ete pour bouquiné car je ne pouvais aps dormir, elle m'a dit "ah bon ? " mais elle ne m'a pas cru.

On s'est regardé avec mla mere tout les deux, ma mère croit a tout cela, meme aps besoin de la convaincre, mais moi, septique quand meme.

le 31 juillet, on ets revenu en train, avec ma mere, mais la mamie m'avait demandé si je pouvais revenir dans la semaine pour l'aider pour la paperasse, j'avais dit oui. d'ailleurs mon imprimante lorsque je suis rentré chez moi, s'est remise en route et tranquillement m'a sorti la fin de la photo coincée..Et le mercredi je ne travaillais aps donc, je suis allée a bar le duc en train le 03 aout 2005, et j'y suis arrivée a midi.

On parlait de sam avec la mamie, quand un coup de fil a perturbé severmeent l'ambiance, mon père appelait pour dire que la maison était en feu, et que tout lke quartier était bouclé par les flics, 40 pompiers, et que le feu avait demarré de ma chambre, c'était la panique, tout ce qui n'avait pas bruler était foutue a cause des eaux.
J'étais paniqué car, j'avais dans un sac plastique dans ma chambre, une cassette vhs de sam, des photos, etc que j'avais ramener depuis peu, et dans un tiroir sous la TV.

Quand je suis rentré le soir, ma chambre et la moitié de la maison était un immense barbecue, je n'avias meme plus un slip a me mettre sur les fesses. On a organisé l'hebergement, mes parents et mon petit frere sont allée chez ma soeur et moi, j'ai fini chez les parents de mon copain.
Je suis retourné dans la masion chaques jours, jusqu'a un moment ou je vois un sac noir, posé dans un coin de l'entrée, et je regarde dedans, il y avait la vhs les photos etc, mes souvenirs avec sam, toute ma chambre mes affaires mon passé avait brulé, je ne sais aps comment ce sac est arrivée la tout seul, c'est impossible.

Puis c'est un mois apres, que par un coup de chance inouie, une collegue de mon copain a rendue son appartement, et nous a ceder le bail, et de ce fait, nous avons emmenagé un mois après pres de chez mes parents, ce qui parait quand meme assez fou, c'est exactement ce qu'il voulait, nous faire vivre ensemble.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lephoque.com
ROMUALD
Membre confirmé(e)
Membre confirmé(e)


Masculin
Nombre de messages : 64
Age : 46
VILLE : FRANCE
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: SAM - Mon témoignage   Sam 10 Fév - 19:05

Il y a eu des bruyits dans la maison de la mamie aussi, un jour ou j'y etais on parlait de lui, et on entend tapper dans le mur comme si c'était un marteau, les murs sont pleins, la maison ne touche aucun batiments autres, il y a du terrain autour, et la mamie me dit "jes suis contente, ca le fais quand je suis seule d'habitude au moins la, vous entendez aussi", et elle me dit "il va falloir que je fasse venir quelqu'un, il doit y avoir une bestiole crevées la dedans", un mur plein sans conduit de cheminée, et en plus au premier etage de la maison, ca c'est aps possible. donc j'ia aps insister, et en cangeant de piece, ca taper en suivant les pieces ou nous allions. ma mère était la aussi, elle etait tres surprise, et c'est la que la mamie m'a dit "c'est comme la lmampe de sa chambre, je ne suis pas foolle, tout els soirs je ferme la porte de sa chambre a clé, la lampe est eteinte, quand je me leve, la porte est toujours fermé a clé et la lumiere ets allumé. J'entends des cendriers tombes dans la chambre comme si il etait la en pleine nuit !" et c'est al que je me suis dit, il y a vraiement quelque chose quoi....

J'en avais aprlé aux parents de mon copains, qui eux aussi, ont eu des choses étrange de ce genre, et c'est le père qui m'a dit, "tu sais, si ca tape comme ca, c'est qu'il a quelque chose a dire, et tant qu'il ne l'aura pas dit il va continuer"... Mais comment faire....

Et c'est quelques mois plus tard, au reveillon de décembre 2005, que, pendant que je travaillais, (je travaille sur internet) et j'ai parlé a laure sur msn, que je connaissais depuis peu, pour apsser la soirée.

Je tiens quand meme a souligner, que je n'ai jamais aprlé a laure de sam, ni a mon travail dans le detail, je n'ai jamais dévoilé certaine chose que je donne ici maintenant, j'ai connu aure quand sam était déjà décédé, et il ne l'a jamais connu et elle non plus, je suis formel.

Ce soir la, on a parlé de tout de rien avec laure, et on en est venu sur les croyance religuieuse de chacun, et moi, comme toujours, je ne crois que ce que je vois, j'ai repondu, je ne crois en rien, qu'en mes morts, je sais qu'ils ont existé, donc j'y crois en eux, c'est tout. Et c'est de la qu'elle ma dit qu'elle y croyait aussi. Ensuite j'ai avoué que je parlais a voix haute a sam, un peu honteux, en expliquant que c'etait un etre cher qui etait mort, et c'est al qu'elle m'a dit qu'elle parlait a son mari tres souvent et qu'il lui répondait."

Je me suis dit ca y es.... croyant avoir trouvé une bonne copine, je suis tombée sur une cinglée, je ne m'en cache pas, c'est ce que j'ai pensée de suite.

Et moi, je suis souvent curieux, donc j'ia poussé a savoir ce qu'elle voulait dire, et c'est a qu'elle m'a dit, qu'elle communiquait avec l'audelas, par écriture automatique, ce a quoi j'ai repondu que je n'y croyais pas, et elle m'a dit chacun pense ce qu'il veut...

Puis dans ma tete de suite, j'ia pensé au passé et je me suis entendu redire a sam, si tu as l'intention de m'envoyer une medium soit convaiuncant car je te previens il n'y aura pas deux fois...

Et c'est la que j'ia commencé a me mettre en tete de lui demandé une lettre, un ou deux mois après. en lui demandant combien elle se faisait payé, et elle m'a dit, je te fais al premiere gratuite. déjà la, c'était trop beau pour etre vrai, je pouvais savoir sans payé, c'était sans risques et apparement une "charlot" m'aurait fait payé d'entrée.

Je lui ai demandé ce qu'elle voulait, elle m'a dit une photo, je lui en ai proposé trois, elle a flashé sur une qu'elle ressentait mieux que les autres, et elle savait donc son prenom, je n'ai absolument rien dit d'autres.

J'ai simplement demandé comme question "est ce que tu as quelque chose a me dire ?" c'est tout j'ai rien dit d'autres.

deux jours plus tard, la lettre arrivait, laure me disait, je ne comprends rien de ce qui est écrit, je me sens génée de te la donner, et je lui ai dit, mais c'est un message pour moi, tu me le donne et je verrais et elle m'a donc envoyer ce message.

J'ai mais trop voulu le donner en publique ce message, mais puisque sam est devenu une sorte de personnage publique, c'est pour cela que je vous raconte tout cela.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lephoque.com
ROMUALD
Membre confirmé(e)
Membre confirmé(e)


Masculin
Nombre de messages : 64
Age : 46
VILLE : FRANCE
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: SAM - Mon témoignage   Sam 10 Fév - 19:15

Ce que Laure savait de Sam, c'était son Prénom "sam" alors qu'il s'appel Samuel, mais tout le monde l'appel sam, et cette photo ci dessous, c'est tout ce qu'elle a eu comme renseignements.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lephoque.com
ROMUALD
Membre confirmé(e)
Membre confirmé(e)


Masculin
Nombre de messages : 64
Age : 46
VILLE : FRANCE
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: SAM - Mon témoignage   Sam 10 Fév - 19:33

J'étais en train de chercher la premiere lettre pour la mettre ici, mais comme apr hasard elle ne sont pas a leur place, donc j'ai commencé a dire "bordel on trouve jamais rien" et mon alarme de la maison s'est déclenché sans raison" donc, ca veut dire certainement pas maintenant, l'alarme s'est deja déclencé comme cela sans raison par la suite, c'était toujours pour me freiner sur quelque chose donc apres, je vous mettrais les lettres si elle regagnent leur place (c'est incroyable hein ? je sais meme moi j'ia du mal encore... mais c'est pourtant véridique.)

C'est dommage, j'aurais mieux xpliqué avec la lettre de suite.

La lettre disait des choses incensée pour laure mais tres parlante pour moi, et ce qui m'a fait croire a cette fameuse lettre sont plusieurs détails.

- il était ecrit "mamie je t'aime". Deja, dans la logique des choses, mamie devrait etre décédé, alors qu'elle vit toujours et ca, laure le sait pas, il est vrai, que l'affection et l'amour n'a jamais trop passer car elle est toujours très genée de ces témoignages d'affection, et ca, il aurait voulu lui dire depuis longtemps. Deja la...

- sur la lettre, il était écrit "ta picture est pres de moi, soit tranquille"
Il ets vrai que quelques jours avant, je suis allé poser une photo sur sa tombe, la meme que ci dessus avec un message derriere, et comme je ne suis aps sur place, la famille manquant de photo, je me suis dit on va me la piquer, et j'avais demandé a une ancienne voisine d'allait voir si la photo etait encore la, mais elle avait pas le temps...
Et autre détails hallucinant, comment aurait elle pu savoir qu'il disait toujours "picture" pour appeler une photo ? ca se devine pas ca...
Donc la j'avais deja plus de doute.

- sur cette meme lettre était écrit "la botte est la aussi tu te souviens ?" oui, je me souviens, c'est le surnom que je donner au papy en lui disant qu'il allait se faire botter le cul pour toute les conneries qu'il disait, et on avait finir par appeler le grand père "la botte" mais ca, personne ne le savait, que moi et lui, meme pas ma mere a qui je dis tout.

- et ca, c'est le details qui tue, il était ecrit "romu saura que c'est moi, la preuve est plus haut" je lui avait dit, tache de faire tes preuves sinon je ne recommencerais pas deux fois, lorsqu'il m'avait parler de son au delas. et la romu alors que laure pouvait pas savoir que c'était ce surnom la qu'on me donne dans la famille car dans le "publique" c'est romuald ou roro, mais jamais romu...

Je livre la les détails qui ont fait que je ne pouvais plus ne pas y croire, j'avais pas un détails probant, mais j'avais carrement des détails en masse, et en plus, des details dont il m'avait conditionné avant de mourir, comment voulez vous doutez de tout cela.
Surtout que le lendemain, la dite copine m'a appeler pour me dire qu'elle était aller sur sa tombe et que la photo n'avait pas bouger elle etait toujours la.
Si ca c'est aps une certitude que la communication existe, alors la, je veux bien qu'on me les coupent (pardonnez moi de mon franc parlé).

Et encore ca aurait pu en rester la, mais pas du tout, il y a eu d'autres lettres... d'autres signes chez moi... sans arreets, tout les jours, il se passaient quelque chose de pas normal, les alarmes qui se mettent en route, des ordinateur qui s'eteingnent se rallume, un message sur mo anniversaire, ce matin la 9h (heure de son deces) mon agenda sonne, et je vois bon anniversaire romu !!" comme si j'avais programmer a moi meme de me souhaiter mon anniversaire et mon portable personne n'y touche.... plein de chose de ce genre !

Puis un jour, ayant ouvert la communication, je demande a la mamie, si elle avait encore des bruits dans les murs, et elle m'a dit, j'avais oublié de vous dire, ca fait 10 jours que c'est terminé, c'est calme, et ca faisait 10 jours que j'avais eu la lettre.... Biensur la mamie ne sait pas encore tout ca, 82 ans j'essais de la ménager.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lephoque.com
ROMUALD
Membre confirmé(e)
Membre confirmé(e)


Masculin
Nombre de messages : 64
Age : 46
VILLE : FRANCE
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: SAM - Mon témoignage   Sam 10 Fév - 19:41

Des détails de ce genre, j'en ai eu a la pelle, mais je voudrais surtout insister sur le cote médium de laure, ce qu'elle f ait pour moi, et puis de toutes facons, après je vous raconterais tout des faits qui se sont passé, des signes perso ou moins perso, au jour le jour, des signes passés, présents et a venir, parce que c'est une histoire sans fins, je pense que l'histoire, meme quand je serais mort moi meme, se poursuivra, c'est vraiement no ending story, l'hoistoire sans fin.


Un jour, la mamie me dit, "ah je suis emmerder, je voulais enlever la voiture de samuel, parce qu'elle me gene ou elle ets, mais le probleme c'est que les clé ne sont plus dans sa table de nuit et personne ne sait ou elles peuvent etre" donc je lui ai demandé, "mais, la derniere fois que vous les avez vu, c'était avant ou après son décès" et elle me dit je l'ai ai vu apres son décès, parce que j'ai fait voirn la voiture a sa mere qui voulait l'avoir en souvenir, et j'ai remis les clé a leur place, mais depuis, fini, elle n'y sont plus...

Sur le coup ca m'avait fait rire, parce qu'il m'avait aussi dit qu'il fallait que je prenne la golf pour moi si il lui arrrivait quelques choses, et je lui avait repondu que je n'en voudrais aps, car trop cher en assurance en essence, et que légitimement, c'était ses héritiers qui l'aurait, et il m'avait dit, alors dans ce cas personne ne l'aura. donc deja ca m'avait remis la puce a l'oreille.
La mamie avait rangé avec son aide ménagere, la chambre de sam de fond en combnle tout était propre, mais le trousseau de clé était encore introuvable.

Et c'est la que j'ai eu l'idée de demandé a laure, qui n'etait encore au courant de rien, de lui poser une question "as tu quelque chose a me dire au sujet d'une clefs" et la lettre est arrivée.

Dans cette lettre, il était question d'une clé sous une couche, que la lance l'avez déviez, et il me mettait un petit mot perso, en me disant, romu tu fumes trop trop....

Il est vrai que je fiumais enormement a cette periode la, mais, le message, obn ne le comprenait pas, ca commencait a coincer pour moi, laure comprenait aps, et moin non plus.
On a essayer de comprendre, ce qu'était cette couche, on en avait déduit, une couche, donc sous un matelas une pile de vetements, et que la lance voulait dire qu'il l'avait jeter surement de colere et qu'elle n'était aps tombé oiu il voulait"

on avait donc rien compris, et la clé était toujours introuvable, il faut dire que c'était tres mysterieux comme reponse, et j'étais debordé de travail j'ia aps vraiement cogité la reponse, mais la clé restait introuvable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lephoque.com
ROMUALD
Membre confirmé(e)
Membre confirmé(e)


Masculin
Nombre de messages : 64
Age : 46
VILLE : FRANCE
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: SAM - Mon témoignage   Sam 10 Fév - 19:50

Il s'est passé peut etre 15 jours, j'avais dit a la mamie de fouiller son armoire en pensant qu'il aurait pu la cacher dedans le connaissant, sans parler des lettres, mais rien de rien, pas de clés.

Un matin, laure m'appel pour me dire qu'elle a recu un message de sam, je suis surpris, je lui ai rien demandé, elle me l'envoit"

dans cette lettre était écrit : vous faites compliqué quand c'est simple, regarder autour de vous, le monde nous entoure, romu reste zen comme au temps de la syberienne, tu te souviens ? la station n'est aps fermé... et arrete de fumer.

La dessus, il comencait a m'agacer de me dire que j'arrete de fumer quand a ce moment la, c'est ce que j'avais de mieux a faire, mais bon, la station.... pourquoi donc ?? mais j'ia penser a une station essence mais c'était vraiement basard ce message encore, on y comprenait rien. faire simple, a part ranger la chambre, et tout fouiller pour ne rien trouver... hein on pouvait pas vraiement en faire plus.

Et on l'a retrouvé cette clé, le message indiqué l'endroit et on a jamais compris jusqqu'a savoir ou elle était et le message était tres clair.

La mamie me dit ca y es ! j'ai retrouvé la clé... vous savez ou elle était ?? moi non non mais ou ? je voulaiss savoir...

et lelle me dit je cite "je ne sais aps comment ca se fait on avait tout arreter dans sa chambre et sa chaine hifi etait allumé sur la radio "station allumé station de radio" comme on sait pas s'en servir elle a ete derriere pour la débrancher, et il y avait un cendrier plaqué derriere la chaine hifi (romu tu fumes trop trop,) et la clé etait au fond du cendrier mais il y avait une couches de cendre qui recouvrait la cle (elle est sous la couche).
Elle était exactement la, ou il avait dit, mais on avait mal compris le message finalement, mais si on avait perseverer, on aurait pu trouver.

Le details dans cette lettre aussi, de rester zen et que je me rappel de la syberienne, et bien la syberienne est une marque de vodka, et il ne carburait qu'a la vodka.... et il ets vrai que j'essayé de rester zen quand il avait bu....

Je sais pas c'est parlant quand meme non ? et le comble de tout, c'est que l'acte de la voiture, il a été signé.

Quand la mamie est allée avec la clé voir si c'était bien celle la, en ouvrant le garage, elle a eu la surprise de voir, la voiture dans l'autre sens comme si quelqu'un l'avait sortie et rentré en marche arriere, et tout le devant était défoncé, comme si on avait embouti un mur de force.
Et c'est la qu'elle me dit, j'ia fait venir le garagiste il y a deux briques de reparation dessus, alors la, je vous dit pas, personne ne la veux. sa mere n'en veut plus, et personne ne veut la recuperer.

(si tu la prends pas personne ne l'aura)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lephoque.com
ROMUALD
Membre confirmé(e)
Membre confirmé(e)


Masculin
Nombre de messages : 64
Age : 46
VILLE : FRANCE
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: SAM - Mon témoignage   Sam 10 Fév - 19:59

Et c'est encore qu'une partie de ce qu'y met arrivé en parrallele avec laure. parce que j'en ai recu des messages de sam, et de quelques autres personnes. Par contre, je ne fais aps a la demande, je recois un message sans rien demandé, je transmet a qui de droit et ca s'arrete la.

Je sais très bien qu'on me pousse dans cette voix la aussi, j'ai été initier avant meme le deces de la personne et tout me prouve la véracité des dires d'avant, maintenant !

Je reconnais que j'ai une chance fabuleuse de vivre ce genre de chose. Pour moi, sam fait parti du quotidien, déjà, il y avait les site "lamemoiredesam" avec les expension qui different selon ce que je veux donner a l'arrivée.

Je continue sur cette voix, a faire parler de lui, car c'est quand meme un sacré numéro, et je n'ia que des merci a lui dire. grace a ses sites, ils restent dans les tetes de tout le monde.

si vous voulez vraiement le découvrir, avant que je poursuive tout cela, parce que je vais vous en raconter encore pleins d'autres de details de ce genre, entre le 30 juillet et aujourd'hui, il y a pas mal de site qui ont été crée dans ce but precis, par contre, ce que je vois raconte ici, je ne l'ai jamais raconté, nul part, c'est vraiement une premiere.

meme laure doit apprendre des choses en lisant cela, car ce que je dis ici, meme ma famille ne sait pas tout.

Alors si vous voulez voir sam, la mamie, sa famiolle, moi etc, en photo video et autres....

le site officiel est
http://www.lamemoiredesam.com

le forum est http://www.lamemoiredesam.net

Son cimetiere virtuel http://www.lamemoiredesam.fr

Le site de remerciement des partenaires http://www.lamemoiredesam.eu

L'adresse qui arrive directement en témoignage ici depuis aujourd'hui
http://www.lamemoiredesam.info

et un en cours de projet, non terminé qui sera
http://www.lamemoiredesam.biz

Je vais arreter la pour le moment, je ne sais pas si ce que je raconte vous apporte quelque chose, mais moi, tout cela m'apporte beaucoup, et vous le raconter, ca me fait revivre tout cela, et je crois que c'est ce que je dois faire pour vous, le dire ici, donc ca m'apporte une satisfaction de le dire ici et pas ailleurs.

Ce n'est aps fini, je vais vous en raconter davantages encore petit a petit.

Romuald
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lephoque.com
Leila
Membre confirmé(e)
Membre confirmé(e)
avatar

Féminin
Nombre de messages : 117
Age : 33
VILLE : À l'abri des étoiles, Suisse
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: SAM - Mon témoignage   Sam 10 Fév - 20:10

Oh merci merci Romu pour ton témoignage. C'est très très beau et une magnifique histoire d'espoir. sunny Tu rigoles ! Bien sûr que ça nous apporte quelque chose, même beaucoup. En tout cas à moi. ⭐

Sacré Sam... merci à toi !

Merci aussi pour les adresses des sites, j'y retourne très régulièrement tu sais.. et puis je vais le dire tiens, c'est fou la ressemblance entre Sam et Steve.

Merci encore...

Gros bisous à toi
flower
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ROMUALD
Membre confirmé(e)
Membre confirmé(e)


Masculin
Nombre de messages : 64
Age : 46
VILLE : FRANCE
Date d'inscription : 02/02/2007

MessageSujet: Re: SAM - Mon témoignage   Sam 10 Fév - 20:28

Coucou leila,

j'étais encore dans les parages, ma mère a quand meme decidé d'apparaitre en caméra pour dire bonjour aux membres du forum chez sam, elle a horreur des caméras. et je le mettais en place.

Pour répondre a ton message, je vais te dire, si on prend steve et sam au meme age biensur, on pourrait croire qu'ils freres, du meme père et de la meme mère ce qui ets fou effectivement tellement c'est frappant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lephoque.com
IsaBleue
Invité



MessageSujet: Re: SAM - Mon témoignage   Dim 11 Fév - 0:24

ah romu.... sacré sam !!!!! durant toute ma lecture... que de frissons.... que de ressentis..... merci à toi romu de te livrer ici... merci à toi sam d'apparaitre dans ma vie !!!

bisous à vous 2 !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: SAM - Mon témoignage   

Revenir en haut Aller en bas
 
SAM - Mon témoignage
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Témoignage de M. Alcader, auteur du "Vrai visage de l'Islam"
» besoin de témoignage: qu'est-il advenu des tzr?
» Témoignage de myriam suite a une NdE
» Le témoignage dramatique des Hommes de la forêt.
» Vos témoignage sur le spiritisme.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LAURE-MEDIUM ON LINE :: LES TEMOIGNAGES-
Sauter vers: